Retour

TSX-V : DOS                                                                                   Le 24 février 2010

 DIOS DÉCOUVRE UN NOUVEAU COMPLEXE DE CARBONATITE AVEC POTENTIEL DE NIOBIUM ET DE TANTALE À SHIPSHAW AU QUÉBEC

MONTRÉAL (QUÉBEC) CANADA – L’équipe d’exploration de DIOS EXPLORATION est très heureuse d’annoncer la découverte du Complexe de Carbonatite de Shipshaw au Saguenay, au Québec, montrant un potentiel pour le niobium, le tantale et les terres rares ainsi que pour le strontium, la barytine et  même un potentiel pour les carbonates en tant que substance en soi.  Cette découverte a été faite lors du forage d’une anomalie magnétique visant une cible de carbonatite possible pour métaux stratégiques (niobium, tantale) et terres rares, située à quelques kilomètres de la mine de niobium Niobec d’Iamgold, à St-Honoré au Québec, en exploitation depuis 30 ans.

 Un trou de forage au diamant a été effectué sur la cible atteignant une profondeur verticale de 190 mètres et déjà, nous avons intercepté 70% de matériel de carbonatite comprenant une longueur homogène de carbonatite blanche sur 40 mètres.  L’interprétation subséquente du modèle géophysique pour cibler une masse intrusive de carbonatite, effectuée par un géophysicien spécialiste indépendant, laisse croire à une intrusion sub-verticale  avec un diamètre d’au moins deux kilomètres et située de 275 à 325 mètres sous la surface.

 L’observation de la carotte de forage obtenue à date par DIOS montre la présence de carbonatite magnésienne blanche (très semblable en apparence à la carotte de minerai de la mine de Niobec) au sein de roches altérées avec ankérite (carbonate de fer).  Des fractures centimétriques remplies de cristaux bien formés de barytine sont aussi observées (comme à Niobec).  Un petit instrument de mesure portable XRF (fluorescence X) a retourné des lectures qualitatives sur la carotte en niobium, tantale, strontium, baryum, voulant dire que de telles substances devraient être trouvées au sein du complexe. En ce moment toute cette carotte se fait scier en deux parties égales dont une sera envoyée pour analyse totale quantitative de la roche. Le premier forage dans le matériel du complexe de carbonatite sera poursuivi en profondeur pour atteindre la masse intrusive à une plus grande profondeur.  Nous planifions des forages systématiques de l’intrusion de carbonatite.

 Le Complexe de Carbonatite de Shipshaw est lié à la Zone de Rift du Saguenay et à une zone de faille présumée reliée à la rivière Shipshaw, découverte par des tests sur un ancien creux topographique du socle rocheux.

Les géologues de DIOS croient que le Complexe de Carbonatite de Shipshaw n’a pas été découvert auparavant à cause de l’épaisseur de mort-terrain. En plus de la carbonatite, des syénites alcalines ainsi que des calcaires de type Trenton ont été trouvés par forage sur la propriété de DIOS. Ces types de roches sont aussi observées en association avec la mine Niobec. La mine de niobium Niobec a été découverte vers la fin des années 1960 par SOQUEM qui a conduit à l’époque des levés géophysiques (magnétiques et spectrométriques), mais ces levés ne couvraient pas la propriété Shipshaw de DIOS.  La carbonatite minéralisée centrale de la  mine Niobec se trouve au sein d’une série d’intrusions de syénite recouvertes par du calcaire du type de Trenton. La propriété Shipshaw de DIOS est accessible par route et est située près de plusieurs infrastructures. DIOS détient présentement une participation de 60% dans la propriété et peut obtenir une part additionnelle de 20% auprès de deux prospecteurs en investissant 300 000$ en dépenses d’exploration.

 Les intrusions de carbonatite sont un type de roches alcalines et sont d’un intérêt particulier pour différentes substances tels les métaux stratégiques (niobium, tantale), les terres rares et plusieurs autres. Le niobium est utilisé dans la création de certains alliages employés par l’industrie de l’aérospatiale, par exemple.

 

 Ce communiqué de presse a été préparé par M.-J. Girard, M.Sc. Géo., une personne qualifiées selon la Norme 43-101.

 

La bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les
Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la
véracité du présent communiqué.