Retour 7 JUIN 2007

DIOS DÉBUTE LES TRAVAUX DE TERRAIN POUR L’EXPLORATION D’URANIUM SUR HOTISH

MONTREAL, QUEBEC, CANADA--(CCNMatthews - 7 juin 2007) - DIOS EXPLORATION INC. (TSX CROISSANCE:DOS) a initié une première campagne de terrain, la semaine dernière, sur sa grande propriété HOTISH pour l'exploration de l'uranium. Les premières cibles de cette campagne de prospection sur le terrain et de radiométrie sont les trois noyaux alignés d'anomalies géochimiques de fonds de lac en uranium, rapportées plus tôt ce printemps.

DIOS rapporte aussi des résultats encourageants pour ses travaux de recherche, effectués au printemps, portant sur l'exploration de l'uranium sur sa propriété HOTISH, dans la région des monts Otish au Québec.

La propriété HOTISH comprend trois blocs principaux. Le bloc HOTISH EST est contigu à la propriété Matoush de Strateco, où une campagne majeure de forage au diamant est en cours sur la structure de Matoush. Le bloc HOTISH CENTRAL, situé directement à l'ouest de la large propriété de CAMECO. Les travaux de compilation du printemps ont mis en relief dans les données les trois anomalies d'uranium Uranerz dans les sédiments de fonds de lacs. Le troisième bloc est le Papaskwasati Sud, situé à l'extrémité nord-est de la cuvette de Papaskwasati. La cuvette de Papaskwasati a déjà été reliée au bassin sédimentaire des Otish, formant le même bassin. La propriété HOTISH couvre l'extrémité nord-est de la cuvette de Papaskwasati (un contexte continental avec potentiel pour l'uranium, alors que la partie sud de ce bassin est plutôt d'origine marine) jusqu'à la partie occidentale peu profonde du bassin des Otish.

Des travaux de recherches à partir des données du gouvernement montrent aussi des résultats provenant d'un levé radiométrique complété par Uranerz dans les années 1970 avec un très large espacement (2m) et suivant une forme irrégulière couvrant des parties du bloc Principal HOTISH de DIOS. Plusieurs anomalies radiométriques sont rapportées sur la propriété de DIOS dans ce levé héliporté à basse altitude. Elles seront prospectées pendant la campagne en cours, d'autant plus que certaines d,entre elles sont en association spatiale avec deux des anomalies géochimiques en uranium. Ce bloc de claims couvre aussi une partie de la ceinture de roches vertes Hyppocampe, possiblement une trappe chimique pour l'uranium, sous-jacente de même plus à l'est sous la propriété de CAMECO.